Interview exclusive

Votre quotidien kindiaguinee.com a reçu la présidente de la maison Mariam Maro’s Fashion Word ,avec elle ,il était question de parler de beaucoup de choses .Décryptage dans une interview exclusive .

 KG: Bonjour madame

Invitée : Bonjour

  Veuillez nous parler de vous s’il-vous-plaît .

Invitée :  Je suis Mariame Mari Cissoko ,je suis styliste créateur des accessoires en pagne Africain , ensuite je suis PDG de Mariam ‘s fashion word.

  Depuis quand vous ,vous êtes intéressant à ce genre de stylisme .

Invitée : Depuis quasiment 9 mois , je me suis retrouvée dedans comme ça je peux le dire ,mon inspiration vient de moi-même , et c’était une fois sur internet j’ai vu un collier de ce genre qui m’avait marqué du coup j’ai décidé de faire un pour moi et c’est de là que tout est partie ,sinon je n’ai pas suivie de formation genre ,mais je m’en sors très bien on peut le dire .

   Quels sont les différents colliers que vous faites ?

Invitée : Je fais les colliers foulards , colliers boucles d’oreilles , chapeaux ,les chaussures ,des jupes pantalons ,des pantalons tee-shirts accompagnés de collier je peux faire tout ça .

Comment est la clientèle ?

Invitée : Généralement la plupart de mes clients sont à l’extérieur comme New-York , à Nantes en un mot Europe et États-Unis , ici aussi j’ai quelques clients ,je peux dire que suis pas tellement connue ,d’ailleurs c’est mon premier défilé de la mode à Kindia au compte de l’événement Miss et master university Basse côte là  .

Alors , malgré que vous êtes connus à l’extérieur que comptez-vous faire pour être connue sur le plan national ?

Invitée : Rire ,je veux bien évoluer chez moi surtout accompagner les mannequins et trouvez des bon rapports avec certains stylistes professionnels qui peuvent m’accompagner dans ma vision d’ailleurs je veux bien ouvrir une maison , pour l’heure je travaille à la maison en attendant de matérialiser mon projet d’ouverture de la maison .

Nous savons que le début n’est pas facile , alors comment vous faites pour trouver les matériels ?

Invitée : bon il y’a de ces matériels qui ne sont pas au pays comme les perles décoratives , les fermoirs ou bout de chaînes ,on me dit qu’on peut les trouver soit au Sénégal ou en Chine , mais je me débrouille avec ce que je trouve ici en attendant donc je danse au rythme de ma  musique parceque tout début est rude unpeu tu vois ?

  Est-ce que vous comptez vous-mêmes organisée un festival pour exposer vos œuvres d’art ?

Invitée : Je compte bien le faire ,aussi je veux travailler avec tout le monde ,surtout les promoteurs culturels de la mode ,genre lors de leurs activités je veux travailler avec eux pour montrer mes œuvres et surtout montrer mon talent en tant que créatrice .

 Comment ça se passe avec le prix ?

Invitée : non pas de crainte ,je viens de commencer je peux travailler avec tout le monde ,je veux d’abord montrer mon talent et l’argent viendra avec le temps ,nous savons tous qu’il faut toujours s’attendre à tout ,surtout lorsqu’on vient de commencer et moi je sais bien que ça va aller avec le temps .

  C’est votre première participation au compte d’un événement de la mode , je veux parler de l’événement Miss et master university à Kindia à l’hôtel flamboyant qu’est ce que vous réservez comme surprise ?

Invitée : bon comme c’est une surprise ,je réserve donc pleins de surprises Venez voir pour y croire , je suis convaincue que vous allez toujours m’appeller c’est sûr .

Bientôt un grand festival du côté de Kindia , est-ce que vous serez là encore une fois que vous avez l’invitation officielle?

Invitée : bien-sûr d’ailleurs ,je vais travailler avec les textiles de Kindia ,je veux parler des kendely même alors soyez rassuré que je serai bien là parceque je serai toujours dispo pour la mode .

  Comment on peut vous rencontrer ?

Invitée : j’ai une page Facebook ,Mariam Maro’s Fashion Word vous pouvez me contacter en privée et je vais réagir et finalement on va faire un rendez-vous pour voir la commande et puis je fais le boulot .

Merci Madame .

Invitée : tout le plaisir est pour moi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *