Kindia (Éducation ): Oumar Tounkara fustige le comportement des contractuels

L’union préfectorale du syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée a tenue une réunion ce samedi 9 février 2019 dans le centre ville de Kindia. Objectif, informer l’ensemble des enseignants sur la stratégie du recensement biométrique indiqué dans le protocole d’accord signé entre le gouvernement et le SLECG après la suspension de la grève. 

Dans le cadre du respect du protocole d’accord signé entre le SLECG et le gouvernement les mois passés sur la suspension de la grève des enseignants qui a affectée l’éducation guinéenne durant 4 mois, pour une question d’information sur la stratégie du recensement biométrique par le bureau préfectoral du SLECG << c’est rencontrer les enseignants et faire le compte rendu sur le plan syndical c’est à dire sur la commission syndicale du recensement les dispositions qui sont à prendre et leur dire que le recensement doit commencer à partir du 1er mars prochain et durera deux mois>> explique Oumar Tounkara secrétaire général du bureau préfectoral du SLECG de Kindia. 

Plus loin dans son allocution, Oumar Tounkara fustige l’ingratitude des contractuels recrutés par le gouvernement en pleine grève des enseignants  << c’est de leur dire seulement que l’ingratitude n’est pas bonne, nous les avons enseignés, nous les avons éduqués, ce sont nos enfants, nos soeurs, frères, donc est pas en période de conflit de travail qu’ils doivent chercher du travail , ils doivent le chercher digne et bonne forme, soit par un concours ou un contrat dignement signé.  Mais ils ont attendu qu’on soit en grève pour demander au gouvernement de nous radier pour qu’ils prennent notre place>> a -t-il ajouté. 

À rappeler, la cérémonie a pris fin par les bénédictions des professeurs du franco-arabe.

Abdoulaye Cherif Kéïta 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *